Soumise, perverse et un peu salope

J’attendais ce moment avec impatience nous nous sommes retrouves au même endroit un petit coin pour nous isolés des regards.
Mon maître ne me fit pas déshabiller, il m’ordonna de relever ma petite jupe laissant apparaître mes bas j’entrouvris ma petite culotte et je commençais à me masturber, je léchais mes doigts pénétrant ma chatte humide puis remontais le long de mon petit clitoris je regardais mon maître d’un air provocateur car j’attendais ma fessée qu’il m administra d’une main ferme, hum j’adore d’un râle entre le plaisir et la douleur je demandais encore mes petites fesses chauffaient sous sa main je sentais le plaisir monter tout en me caressant de la main gauche, j’offris ma croupe puis mon petit cul où je sentis ses doigts me pénétrer puis il mit ses doigts à ma bouche que je léchai, que je suçai goûlumant tout en le regardant d’un air provocateur.
Je passai ma main sur son pantalon sentant sa verge durcir puis, récompense suprême, je la sortis de son pantalon la portant à mes lèvres dans ma bouche puis tout au fond de ma gorge je sentis son jus couler sur ma langue puis tout au fond de ma gorge profondément et délicieusement pénétrée, hum j’aime ça.
J’aime mes rendez-vous avec mon maître pour la prochaine soumission je prépare mon petit cul pour mon maître dans l’impatience de lui offrir ma croupe mon petit cul et de le sentir me pénétrer avec force.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + 8 =